• Le long du Grand Fleuve

    " Je dois te prévenir que tout ici est pourri, infect, à commencer par moi. La chaleur, les moustiques, la nourriture… la vie, quoi… Pendant la journée, tu peux qu’bosser ; pendant la nuit, tu peux qu’dormir. Y a ici ni murs d’enceinte, ni barbelés : nos barbelés sont les marécages. Ce pays est une vraie éponge, bourrée de sables mouvants, de fondrières, de reptiles. Y a la malaria, aussi. T’as quelque chose à dire ? "

    (Nevada Smith)

    Le long du Grand Fleuve