• Fusils



    Fusils

    « Moi, Jack-la-Hachette, saint d’esprit et jambes cassées, je lègue mon fusil-à-ours à celui qui le trouvera. Que Dieu veuille qu’il tombe entre les mains d’un blanc. C’est un très bon fusil, c’est lui qui a abattu l’ours qui m’a tué. De toute façon, je suis mort. De tout cœur. Jack la Hachette. »

    (Jeremiah Johnson)

     

    FUSIL DE CHASSE. C’est le fusil classique à deux canons juxtaposés. La version à canons sciés est utilisée par les conducteurs de diligence, ainsi que par le garde chargé d’assurer la protection, généralement assis à droite. Cette arme est très répandue parmi  les hors-la-loi ainsi que chez certains représentant de l’ordre, comme Doc Holliday. La version canons et crosse sciés permet de transporter facilement une énorme puissance de feu et de la mettre très rapidement à disposition de quiconque aurait le malheur d’être à portée. En termes de jeu, un tir effectué avec un canon scié permet d'ignorer totalement les malus conséquents à plusieurs cibles.






    HAWKEN.
     
    Fusil mythique des trappeurs des montagnes Rocheuses, le Hawken avec son calibre .54 est capable de tuer un bison à 500 mètres. Il est doté d’une double détente : la première arme le coup, tandis que la seconde, très sensible, déclenche le tir. Il pèse 6,5 kg et comme la plupart des fusils à poudre noire, il se recharge par le canon. Cette arme est utilisée notamment par le célèbre homme des bois Jeremiah Johnson.   






    KENTUCKY. Reconnaissable à son canon d’un mètre cinquante, le fusil Kentucky est précis jusqu’à 200 mètres. L’arme est toutefois encombrante et son calibre insuffisant pour le grizzly ou le bison.





    NOCK VOLLEY. Ce fusil à poudre noire de calibre .50 est conçu pour "tirer dans le tas". En théorie, ses sept canons font feu simultanément, bien que ce ne soit pas forcément toujours le cas. Fabriquée sur le Vieux Continent, cette arme exceptionnelle est aujourd'hui très rare. L'un des derniers modèles encore en circulation fut aperçu à la bataille d'Alamo. En termes de jeu, le tir de cette arme ignore totalement les malus conséquents à plusieurs cibles.





    SHARP. La précision et la puissance du fusil Sharp sont légendaires. Cette arme à poudre noire de calibre .52 peut délivrer un coup mortel à 900 mètres. La balle, la poudre et l’amorce sont introduit par la culasse. A noter qu’il existe aussi des cartouches en papier, en toile et même en boyau de mouton. En bas, la version Buffalo de calibre .50 conçue pour le tir de précision, reconnaissable à ses organes de visée et son canon octogonal.






    SHARP-BORCHARDT. 
    Son calibre .54 et sa visée télescopique offrant un grossissement optique x6 qui permet de distinguer des cibles trop éloignées pour être visées à l'œil nu font de ce fusil l’arme de tir à longue portée la plus efficace jamais conçue jusqu’ici. Son prix est toutefois exorbitant. Il remporta le concours Creedmore International en 1877. 







    SPRINGFIELD. 
    Le Springfield est un fusil à poudre noire au calibre .58 dévastateur. Son tir est précis jusqu’à environ 500 mètres avec une balle ronde classique et jusqu’à 1000 mètres avec une balle en ogive guidée par les rayures internes du canon, dans lequel elle reçoit lors de son trajet une rotation rapide qui la stabilise. Ce genre de Munitions augmente la Portée de ce fusil de +1 mais est très difficile à trouver. L’arme dispose d’une baïonnette amovible.